BangBang : bangbangblog.com

BangBang aux Francouvertes 2011

Émile Gruff : connaître sa partition

André Péloquin
31 janvier 2011

On aurait voulu mieux résumer l’histoire d’Émile Gruff qu’on se serait planté. C’est Daniel Laflamme, chanteur et leader du groupe qui s’est jeté à l’eau en racontant son projet qui lui tenait tant à cœur…

En 2005, Daniel Laflamme, sur le bord de s’gunner, seul, dans sa piaule à La Plaine, a commencé à écrire des textes… Sans télévision, sans blonde, n’ayant comme ami qu’une muse amuse-gueule, les écrits se sont multipliés à un rythme effréné.

D’excellents musiciens, qui « tchokent » quand vient l’temps de jouer « I will survive » pour 300$ se sont rapidement greffés au projet. Guillaume Rochon, le claviériste, est le seul membre original toujours lié au projet. L’histoire d’Émile Gruff en 2011 en est une d’amitié et de complémentarité. Les paradoxes sont mis en valeur par une musique pop, truffée de pièges et par une poésie unique et imparfaite.

On vous l’avait bien dit qu’on se s’rait planté!

Pourquoi participer aux Francouvertes, Émile Gruff? En un an, la personnalité d’Émile Gruff s’est définie et les Francouvertes cadrent parfaitement avec son nouveau statut. L’occasion est belle de se comparer avec l’incomparable.

Vos forces pour battre la concurrence? La force d’Émile Gruff est dans ses textes et dans la qualité des musiciens qui l’accompagnent. Émile Gruff n’a pas peur de perdre la face, ayant plusieurs visages. La diversité des thèmes et des ambiances engendre une étonnante unité.

Votre point faible? Le talon du chanteur.

Un fait inusité vous concernant? Mis à part que le claviériste n’a qu’un de ses deux pectoraux, le duo basse et batterie est des plus particulier : Myriam a 22 ans, est straight comme ses cheveux et elle termine présentement son BAC en basse électrique. Hugo a 32 ans et il préfère le brouillard à une vie en HD et n’a aucune notion théorique en ce qui a trait à la batterie. Malgré ces différences, une grande complicité musicale existe entre les deux, ce qui cimente le groupe.

En concert le lundi 7 mars au Lion d’Or (1676, rue Ontario Est) en compagnie de Benoit Rocheleau et Tako Tsubo.
myspace.com/emilegruff
Un commentaire
  • [...] de jeu, Emile Gruff (lisez l’entrevue qu’à fait André ici) nous en a foutu plein la gueule, avec son ‘Michel Couillard’ (t’sais Watatatow… là?) de [...]

BangBang aux Francouvertes 2011

francouvertes

BangBang aux Francouvertes 2011

À propos

RUBRIQUES

Liens

Archives